...

Un travail japonais mené sur 100 diabétiques suivis en ambulatoires ou hospitalisés (âge moyen 51 ans, 71% d'hommes) a montré une étroite corrélation entre la proportion d'albumine glyquée dans les larmes (liquide biologique accessible de façon non invasive) et dans le sang (dont le recueil impose d'accéder au système vasculaire). Cette corrélation persiste après ajustement pour l'âge, le sexe, l'obésité ainsi que l'existence d'une néphropathie et son stade (ß=0,738 ; IC 95% 0,594-0,882).Si tout cela est confirmé et si la mesure de l'albumine glyquée lacrymale, qui reflète la glycémie moyenne sur 2 semaines, devient possible en pratique clinique, cet examen permettrait de suivre le contrôle glycémique de façon totalement non invasive et de façon moins contraignante que l'autosurveillance.D'après la présentation de M. Aihara, Poster 644, European Association for the Study of Diabetes (EASD) virtual meeting 2020.