...

On sait depuis longtemps que la consommation de tabac de la future mère pendant la grossesse peut avoir des conséquences catastrophiques sur la santé de l'enfant à venir. Selon une nouvelle étude, le tabagisme paternel et l'exposition passive des futures mères à de la fumée seraient tout aussi préjudiciables pour le coeur du bébé à venir. Les chercheurs chinois ont décortiqué 125 études portant sur 137 574 bébés atteints d'une malformation cardiaque congénitale, principale cause de mortinatalité et de mortalité infantile dans le monde, et sur 8 770 837 futurs parents. Résultat : tout type de tabagisme augmente le risque de cardiopathie congénitale chez la progéniture. Toutefois, par rapport à une exposition sans tabac, ce risque est supérieur de 74% chez les hommes fumeurs, de 25% chez les femmes fumeuses et de 124% chez les femmes exposées au tabagisme passif pendant leur grossesse.En ce qui concerne certains sous-types de malformations cardiaques congénitales, l'analyse montre que par rapport au fait de ne pas fumer, le tabagisme maternel est associé de manière significative à un risque plus élevé de 27% de malformation du septum auriculaire et à un risque d'obstruction du tractus ventriculaire droit augmenté de 43%. "Les femmes devraient délaisser la cigarette avant de tomber enceintes, afin de ne pas fumer au moment de la conception," estime le Dr Jiabi Qin, principal auteur de l'étude. "Rester à l'écart des fumeurs est également important. Les futurs pères devraient également arrêter de fumer. Ils représentent une source importante de fumée secondaire pour les femmes enceintes, ce qui semble aussi nocif pour les enfants à naître que les femmes fumeuses."(référence : European Journal of Preventive Cardiology, 23 mars 2019, doi : 10.1177/2047487319831367)