...

Un récent Cochrane Corner a évalué les effets de l'alirocumab (ALI) et de l'évolocumab (EVO), sur la survenue de l'ensemble des événements cardiovasculaires majeurs (MACE = revascularisation coronarienne urgente, angor instable, infarctus, AVC et décès coronaire), des infarctus, des AVC et des décès toutes causes confondues à partir des essais randomisés contrôlés d'au moins 24 semaines, regroupant les données de 60.997 participants (71% d'hommes; 83% de race blanche), la plupart étant à haut risque (antécédents cardiovasculaires ou hypercholestérolémie familiale). Dix-huit essais (tous considérés de haute qualité) comparaient inhibiteur de PCSK9 et placebo, sur fond de traitement par statine±ézétimibe. ALI et EVO offraient un effet protecteur significatif vis-à-vis de tous les événements cardiovasculaires évalués, cependant l'effet bénéfique sur les décès toutes causes n'était documenté que pour ALI. Par rapport au placebo, les rapports de cotes pour ALI et EVO, étaient respectivement de• 0,87 et 0,84 pour les MACE,• 0,86 et 0,72 pour l'infarctus,• 0,73 et 0,79 pour les AVC. • 0,83 et 1,04 pour les décès toutes causes confondues Six essais (tous considérés de mauvaise qualité) comparaient inhibiteurs de PCSK9 et statine ± ézétimibe. Les rapports de cotes variaient énormément et avaient de larges intervalles de confiance, de sorte qu'aucune conclusion pratique définitive ne peut être tirée. Au total des données confirmant l'intérêt de l'ajout d'un des deux inhibiteurs de PCSK9 à un traitement par statine±ézétimibe, mais ne permettant pas de conclure sur l'intérêt de ces agents en lieu et place d'un traitement par statine±ézétimibe. D'après JP Carter et al. Heart 2022 Jan; 108: 14-5. https://doi.org/10.1136/heartjnl-2021-319629