...

Les résultats présentés lors de l'ACC 2022 (2-4 avril, Washington DC) et mis en ligne simultanément par le New England Journal of Medicine se basent les données de l'International Childhood Cardiovascular Cohort Consortium, organisme qui recueille prospectivement depuis les années 1970, les facteurs de risque CV et le devenir sanitaire de sujets inclus en moyenne à l'âge de 12 ans.Au cours d'un suivi concernant près de 40.000 enfants ayant des données adultes disponibles, 4,1% ont présenté des événements CV (en moyenne à l'âge de 47 ans) lesquels ont entrainé la mort dans 0,8% des cas. Pour chaque facteur de risque individuel, les enfants considérés comme à haut risque étaient plus susceptibles de faire un événement CV mortel à l'âge adulte. Ainsi, par rapport à un poids normal, l'obésité augmentait la probabilité d'événements CV mortels ou non d'environ 3 à 8% et par rapport à la normotension, l'hypertension augmentait ce risque d'environ 4 à 8%. A noter que les scores de niveau de risque résultant de la combinaison de plusieurs facteurs de risque prédisaient les événements CV à l'âge adulte de façon "dose-dépendante", le risque augmentant parallèlement au niveau de score. La force de l'association dépend bien évidemment en partie du degré de découverte des facteurs de risque et du niveau de leur prise en charge, mais la clarté de la démonstration devrait à tout le moins encourager la discussion sur les modes de vie sain pour le coeur avec les enfants, les adolescents et les adultes jeunes. D'après DR Jacobs Jr et al. N Engl J Med. 2022 Apr 4. Online ahead of print.https://doi.org/10.1056/NEJMoa2109191