...

Et il se trouve que c'est le cas pour une charge systolique cumulée et une pression pulsée (valeur systolique - valeur diastolique) élevées qui sont toutes deux associées de façon indépendante à la survenue de l'un des trois événements d'intérêt (p<0,001 à chaque fois). Le risque de survenue des événements est d'autant plus fort (relation de type dose-dépendante) que la charge systolique et la pression pulsée sont plus élevées.Preuve indirecte avec une analyse post-hoc de 2 essais regroupant 4.789 sujets hypertendus avec insuffisance cardiaque (IC) qui a évalué l'impact du temps passé dans la zone cible tensionnelle (TTR pour Time in Target Range = 120-130 mm Hg pour la systolique) sur la survenue d'un composite regroupant décès CV et hospitalisation pour IC (2). Les résultats indiquent une association linéaire entre un TTR plus long et un moindre risque de survenue du composite. L'association est de type dose-dépendante, avec par exemple pour le quartile supérieur du TTR (38 à 100%) un risque (HR) significativement plus faible de survenue du composite (0,71), des décès CV (0,68), des hospitalisations pour IC (0,70), des décès toutes causes (0,69) et des hospitalisations toutes causes (0,76). Autant de données qui soulignent l'importance d'une maîtrise durable du niveau tensionnel, illustrent les bénéfices à en attendre et les conséquences d'un échec à y parvenir.1. C Li et al. J Am Coll Cardiol. 2022; 79: 1321-35.https://www.jacc.org/doi/10.1016/j.jacc.2022.01.0452. K Chen et al. JACC Heart Fail. Epub 2022 Apr 6. https://www.jacc.org/doi/abs/10.1016/j.jchf.2022.01.010