opinion

Vierge

  • Mise à jour à

Ça vous arrive aussi ? De perdre le fil de l'histoire en lisant une critique à mi-parcours ? Que dans une étude, vous ne trouvez pas la dose appliquée d'un médicament dans la méthodologie, mais dans la discussion ? Qu'une étude révèle trois corrélations d'importance égale, mais n'en mentionne que deux dans l'abstract ?

© ©Luisa Ricciarini/leemage

Dans le passé, j'avais l'habitude de penser que j'étais trop maladroite pour lire ces publications, ou que je manquais de connaissances de base. C'est peut-être en partie le cas, mais je commence à penser qu'un certain nombre d'articles de la littérature internationale sont mal ficelés, même si le titre du journal dans lequel ils apparaissent est séduisant. J'en étais déjà convaincue lorsque, il y a quelques jours, j'ai lu à propos des effets d'une naissance naturelle que "immediately after virginal birth, the newborn intestine is colonized by bacteria...".

Naissance virginale.... Mais je vous le dis : il ne s'agissait pas d'un incident qui s'est produit il y a environ 2.000 ans dans une étable à Bethléem. Quand j'ai googelisé le terme, j'ai appris que virginal n'existe pas comme un adjectif lié à vierge, mais se réfère strictement à 'virginal' - un instrument à clavier du XVIe siècle lié au clavecin.

Quoi qu'il en soit, mon attention a été détournée des réflexions sur la microflore intestinale qui se trouvent ailleurs dans l'article. Un article du lundi, apparemment.

De tels démons de la composition ne nécessitent probablement pas d'intervention pénienne, mais ils ne sont pas propices à la concentration. Les auteurs auraient aussi pu parler d'accouchement virginal. Cela ressemble à quelque chose de virginal dont vous préférez vous débarrasser le plus vite possible. Mon imagination féminine a été stimulée.