...

Les auteurs en concluent qu'il faudrait reconsidérer la règlementation actuelle qui permet de sérieuses variations dans l'aspect de médicaments bio-équivalents. (référence : Kesselheim AS et al. JAMA Intern Med. 2013;173:202)