Les médecins peuvent depuis le mois de mai l'an passé se déclarer en faillite en vertu de la nouvelle loi introduite en matière d'insolvabilité.

Selon les chiffres de Statbel, il y a eu en 2018 au total 42 cabinets qui ont déposé le bilan, dont 13 médecins généralistes, 15 spécialistes et 14 dentistes.

"Ces histoires démontrent que l'image d'un médecin avec une Ferrari devant sa villa avec piscine ne correspond pas à la réalité", selon Marc Moens, président de l'Absym, Association belge des syndicats médicaux.

Il y a eu au total 10.000 faillites en Belgique, si bien que les cas de cabinets médicaux dans de telles situations sont limités. Selon Filip Dewallens, professeur de droit médical (KU Leuven/UAntwerpen) et avocat, ces faillites résultent surtout de difficultés dans la sphère privée, comme un divorce.