...

Piet van den Brandt et ses collègues ont suivi durant 10 ans 120.852 adultes âgés de 55 à 69 ans, étudié les causes de décès et rapproché ces données de la consommation d'arachides, de noix, d'amandes et de beurre de cacahuète, recueillie par questionnaires alimentaires. Ils ont principalement observé qu'une consommation de 0 à 5 grammes de fruits à coque est associée à un risque réduit de 12% de décès prématuré, de 5 à 10 g/jour à un risque diminué de 26% et de plus de 10g/jour à un risque réduit de 23%. Cette baisse est liée à la réduction de l'incidence des maladies suivantes : le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, respiratoires et neurodégénératives. Le Pr van der Brandt estime qu'il s'agit d'un résultat remarquable dans la mesure où une petite quantité suffit à faire la différence. Par contre, une consommation plus élevée n'est pas associée à une réduction plus conséquente des risques de mortalité. En conclusion, les fruits à coque constituent un apport important dans un modèle alimentaire propice à la santé et à la longévité. Une mauvaise nouvelle toutefois pour les amateurs de beurre d'arachide : ce dernier n'a pas les mêmes effets bénéfiques.