...

Trois millions de femmes risquent chaque année de subir une mutilation génitale dans le monde. Selon des chiffres de 2008, 22.800 personnes ayant subi une excision à l'étranger vivent en Belgique, et 8.000 femmes et enfants ont été mutilés sexuellement en Belgique, dont 3.000 rien qu'à Bruxelles, a souligné le secrétaire d'Etat bruxellois pour l'Egalité des chances, Bruno De Lille.Trente-deux panneaux reprennent les portraits et témoignages de mères, médecins et avocats qui luttent contre les excisions en Afrique (Sénégal, Djibouti et Guinée) ou en Europe (Belgique, France, Royaume-Uni). Des "héros", pas en version hollywoodienne mais en 'real life', selon Bruno De Lille. L'exposition veut sensibiliser les communautés concernées et les professionnels confrontés à cette pratique. "Il s'agit d'un problème de santé publique et d'égalité des sexes", a déclaré la représentante de la ministre fédérale en charge de l'Egalité des chances, Joëlle Milquet.Les photos de l'exposition, à l'initiative de Gams Belgique, groupement qui lutte contre les mutilations génitales et de la Boîte à images, asbl liégeoise qui promeut la photographie et la vidéo à vocation sociale, sont également disponibles en petit format.