La polio est sur le point d'être éradiquée mais elle survient encore dans une moindre mesure en Afghanistan, au Pakistan et au Nigéria. "Le vaccin actuel en solution buvable a permis de stopper la polio dans la plupart des pays", indique Pierre Van Damme, du centre de l'évaluation des vaccins. "Mais dans certains cas exceptionnels, ce vaccin peut provoquer l'une des formes de la maladie. Pour franchir le dernier pas vers l'éradication totale de la polio, un nouveau vaccin est donc nécessaire."

Pour cette étude, deux groupes de 15 volontaires ont vécu en quarantaine complète durant 28 jours à Poliopolis, un village de conteneurs sur un parking de l'hôpital universitaire d'Anvers. Les deux vaccins, développés par plusieurs chercheurs et soutenus financièrement par la fondation Bill et Melinda Gates, semblent efficaces et sûrs.

Le centre d'évaluation des vaccins et l'université de Gand les testent à présent sur 232 adultes en bonne santé pour une étude de suivi. "Des enfants seront aussi vaccinés cette année au Panama afin d'obtenir pour fin 2019 des données sur les différents groupes d'âge sur lesquels ces candidats-vaccins ont été testés", ajoute Pierre Van Damme.