...

Le médecin a commencé à travailler comme indépendant pour l'Etat en 2008. "Au départ, je travaillais de temps en temps. Mais maintenant, bien que toujours indépendant, je travaille quasi exclusivement pour l'Etat. Je suis même devenu le directeur médical à l'établissement pénitentiaire de Lantin", explique-t-il.Selon lui, les indépendants qui travaillent pour l'Etat sont payés presque systématiquement en retard. Après 5 mois sans revenus, M. Linsmaux était menacé de saisie et il a dû faire un emprunt personnel pour continuer à vivre et à subvenir aux besoins de son épouse et de leurs 4 enfants.La mise en demeure envoyée à l'administration expirait jeudi dernier, à 14 heures. La menace a toutefois partiellement fonctionné puisque le psychiatre a été payé de la partie "inhabituelle" du retard, soit trois mois, le retard de deux mois étant maintenu."Nos ministres disent partout qu'ils veulent relancer l'emploi, mais l'attitude de l'Etat provoque des faillites", ajoute le psychiatre. "Je me suis même laissé dire que des pharmaciens commençaient à en avoir vraiment assez et qu'ils envisageaient de ne plus livrer les prisons."Koen Peumans, porte-parole du SPF Justice, confirme certains retards de paiement. Il les explique, entre autres, par les "bugs" liés à l'installation, fin 2011, d'un nouveau système budgétaire, Fedcom. Mais selon lui, "la situation se rétablit peu à peu, le retard se résorbe..."