Atteints de pathologies différentes, les deux hommes cohabitaient. Ils dormaient dans des chambres distinctes, mais savaient se déplacer. L'auteur des faits délirait et reprochait à la victime de lui avoir "volé un château", selon le parquet. C'est en tout cas le motif invoqué pour la dispute.

Le suspect s'est rendu de lui-même à la permanence de l'hôpital, vers 01h30, en disant vouloir aller en prison. Mais le personnel ne s'est pas inquiété outre mesure de cette déclaration. C'est lors d'une ronde, vers 02h15, que le corps de la victime a été découvert.

L'auteur des coups a été privé de liberté et le dossier mis à l'instruction. Les dossiers médicaux de chacun vont être récupérés afin d'évaluer si l'homicide était prévisible. Une autopsie du corps est également prévue, tandis que l'audition du suspect sera filmée et réalisée en présence de son avocat par des enquêteurs spécialisés.