...

La victime, une femme de 49 ans, n'avait pas osé dénoncer le harcèlement dont elle était la cible depuis trois ans. Les faits n'avaient été portés à la connaissance des autorités que lorsque le médecin, âgé d'une cinquantaine d'années, avait alerté la police parce qu'il s'inquiétait, disait-il, de ne plus parvenir à entrer en contact avec sa patiente.Lorsque les policiers ont entendu la femme, c'est un tout autre récit qui leur a été livré, faisant état de harcèlement téléphonique régulier au cours des trois dernières années, de menaces, et même d'un coup porté au visage, lors d'une consultation, qui avait valu à la victime une fracture de la mâchoire. Un appel téléphonique du médecin à la femme, alors que les policiers se trouvaient précisément chez elle, est venu confirmer les mauvais desseins du praticien. Depuis ces faits, le médecin fait l'objet d'une interdiction d'exercer.