...

En tout, 63,5 millions d'euros d'investissements sont prévus dans différents secteurs (logistique, informatique, infirmier, travaux et médical).Les projections budgétaires laissent entrevoir un résultat net positif de 44.372 euros. "Cependant, le résultat courant, véritable indicateur de la santé financière d'une institution, bien que positif pour la projection de fin d'année 2021, s'avère déficitaire sur le plan du budget 2022 (-9.601.092 euros)", précise Vivalia. La nette dégradation du résultat courant s'observe principalement au niveau du secteur hospitalier (variation de -10,5 millions d'euros entre la projection de fin d'année 2021 et le budget 2022). Cette variation s'explique notamment par une augmentation des charges du secteur hospitalier (+11,4 millions), dont les charges salariales (notamment pour le recrutement de personnel infirmier) et les provisions, dont celles liées à la cotisation de responsabilisation des pensions des statutaires.L'impact estimé du Covid, au niveau des charges relatives aux achats de matériel de protection pour le secteur hospitalier (gants, masques, blouses), se chiffre de manière récurrente à environ 400.000 euros sur base annuelle par rapport à 2019. "Ce qui n'est pas négligeable et qui n'est pas financé", précise le directeur général de Vivalia, Yves Bernard.Belga