Parmi les enseignants qui ont répondu à l'enquête, principalement actifs dans le secondaire, 77% affirment que la crise sanitaire a influencé leurs pratiques et leurs comportements. Plus de sept sur dix (72%) trouvent le port du masque contraignant. Cette proportion monte à 80% dans le primaire, soulignent les quotidiens. Quelque 62% des répondants rapportent que les mesures sanitaires ont favorisé les cours magistraux et freiné l'implication des élèves.

Plus de la moitié des enseignants se sentent sous pression en raison du retard accumulé dans les programmes (52%). Une proportion similaire (53%) rapporte que les écarts entre les élèves les plus forts et les plus faibles se sont encore creusés. En outre, 83% considèrent que le niveau a diminué.

Les enseignants sont par ailleurs seulement 17% à savoir de quels outils numériques disposent leurs élèves. Moins d'un sur deux (46%) les a préparés aux cours à distance et près de six sur dix (57,5%) ont abandonné le numérique après la rentrée.

Pour l'enquête, 911 enseignants ont été interrogés entre septembre et novembre 2020.

Belga

Parmi les enseignants qui ont répondu à l'enquête, principalement actifs dans le secondaire, 77% affirment que la crise sanitaire a influencé leurs pratiques et leurs comportements. Plus de sept sur dix (72%) trouvent le port du masque contraignant. Cette proportion monte à 80% dans le primaire, soulignent les quotidiens. Quelque 62% des répondants rapportent que les mesures sanitaires ont favorisé les cours magistraux et freiné l'implication des élèves. Plus de la moitié des enseignants se sentent sous pression en raison du retard accumulé dans les programmes (52%). Une proportion similaire (53%) rapporte que les écarts entre les élèves les plus forts et les plus faibles se sont encore creusés. En outre, 83% considèrent que le niveau a diminué. Les enseignants sont par ailleurs seulement 17% à savoir de quels outils numériques disposent leurs élèves. Moins d'un sur deux (46%) les a préparés aux cours à distance et près de six sur dix (57,5%) ont abandonné le numérique après la rentrée. Pour l'enquête, 911 enseignants ont été interrogés entre septembre et novembre 2020.Belga