Grâce à de nouveaux traitements, les enfants réussissent à survivre mais gardent toutefois un handicap significatif, explique le CHR. Alors que s'ils sont traités avant l'apparition des premiers symptômes, ils se développent pour la plupart normalement.

L'équipe du centre de référence des maladies neuromusculaires du CHR Liège, en partenariat avec le service de génétique du CHU de Liège et le centre de dépistage néonatal de Liège, ont ainsi mis en place un projet afin de démontrer l'intérêt d'un dépistage systématique de cette maladie, via le test néonatal du buvard. Ce dernier, pratiqué quelques jours après la naissance, détecte déjà 13 autres maladies.

Tous les bébés dans la région de Liège sont ainsi dépistés de l'amyotrophie spinale depuis ce lundi, "sans qu'aucun prélèvement supplémentaire ne soit nécessaire", souligne l'hôpital.

Le projet liégeois désire également s'étendre à l'ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi qu'en Flandre, "en fonction de l'obtention de financements".