...

La ministre estime en effet que les associations de santé intégrée " constituent une ressource de première ligne vraiment indispensable et, particulièrement, au vu de la situation économique que l'on rencontre aujourd'hui. Par une implantation très locale et, en général, au sein des quartiers, ces structures viennent jouer un rôle extrêmement important en termes de proximité, qui se traduit par le développement de projets de santé communautaire qui impliqueront l'ensemble de la population locale. " Si le fédéral continuera à intervenir dans le financement des maisons médicales, la Région wallonne subventionnera la fonction d'accueil, la coordination des différentes fonctions et le développement d'actions de santé communautaire. Un financement désormais accordé à toute nouvelle structure, qui ne devra dès lors plus se justifier d'une activité au préalable, comme c'était actuellement le cas. De plus, précise la ministre, " en termes de soutien, il convient de préciser que les inspections des nouvelles demandes se déroulent dans une approche participative qui veut privilégier le dialogue pour parfaire le projet dans l'intérêt de tous et, en particulier, des bénéficiaires. "