...

" La ministre De Block s'oppose à la perspective de voir les hôpitaux passer des accords avec les mutualités pour exempter certains patients de suppléments hospitaliers. Deux patients se trouvant dans la même chambre et bénéficiant du même traitement doivent être traités de la même façon. Il n'est pas correct que l'un paie un supplément et l'autre pas, selon qu'il soit affilié à l'une ou l'autre mutualité. La ministre fait tout pour évacuer cette histoire de suppléments du système. "Telle est l'explication du cabinet De Block au jdM suite aux déclarations de la ministre ce week-end à la télévision flamande. Sur Zevende Dag, elle a enfoncé le clou : "Je veux en finir avec les suppléments. C'est pourquoi je travaille à un 'meilleur' financement des hôpitaux. "En toute logique, Maggie De Block, qui travaille à une réforme profonde des hôpitaux, devra en effet tôt ou tard expurger les suppléments (y compris d'honoraires) d'un système pour le moment opaque.Mais d'ici là - et Jacques de Toeuf (Absym) l'a répété au jdM vendred dernier - : les suppléments d'honoraires en chambre unique restent un pilier de la médecine libérale et un viatique indispensable pour la survie des hôpitaux.