...

Ainsi, les radiologues devraient afficher 160.000 euros de remboursement au compteur, ce qui est tout bonnement impossible pour certains. Finalement,la médico-mut s'est accordée pour les spécialistes (y compris les radiologues), sur 75.000 euros, montant plus raisonnable. Ainsi, 56 médecins peuvent être pris à bord.Grâce à ce seuil, l'Inami économise un bon 9 millions. Il n'ira pas entièrement à augmenter le statut social. Le banc médical souhaite qu'une partie aille à des indemnités pour congés de maternité et de paternité. Mais cette proposition est encommissionnée car elle pose des problèmes juridiques.Les médecins veulent également plus d'argent pour les médecins en formation. Mais ceux-ci sont nombreux. Il faut des moyens. La médico-mut est d'avis qu'ils devraient non pas être payés 4/12e quand ils commencent en septembre mais payés pour toute l'année.Mais la vraie pierre d'achoppement concerne la hausse du StSo pour les conventionnés partiels. Son montant trop modeste décourage cette option partielle. Certains médecins optent donc pour le déconventionnement intégral. Alors que pour l'Absym, le conventionnement partiel est mieux que rien, Cartel et AADM souhaitent booster le conventionnement total. Les " partiels " ne sont plus que 600. Comme l'Absym possède la moitié des sièges de médecins en médico-mut (6/12), ce sera au comité de l'assurance et au ministre d'en décider. Nomenclature Le dépoussiérage de la nomenclature s'est poursuivi. Ainsi de la revalorisation de la consultation des neurologues pédiatriques et la suppression de l'interdiction pour le gériatre de demander des honoraires de surveillance pendant les 5 premiers jours. Le dossier des honoraires de disponibilité pour les MG est bloqué depuis des années. Il est complexe mais la situation est injuste actuellement, pointe le Cartel.Enfin, Doctors4Doctors a envoyé une lettre demandant qu'une partie du budget du StSo serve à constituer un montant de 200.000 euros pour lutter contre le burnout.