...

La plupart (69,6%) de ces personnes se sentaient de trois à quatre ans plus jeunes que leur âge réel tandis que 25,6% avaient le sentiment d'avoir l'âge qu'elles avaient, et 4,8% avaient l'impression d'être plus vieilles d'au moins un an qu'elles ne l'étaient en réalité. Au cours d'une période de suivi de 99 mois, le taux de mortalité a été de 14,3% chez ceux qui proclamaient se sentir plus jeunes, 18,5% dans le groupe ayant l'impression d'avoir leur âge chronologique et 24,6% chez les participants pour qui l'âge pèse d'avantage qu'il ne le devrait. Par ailleurs, le lien entre la perception de l'âge et la mortalité cardiovasculaire s'est avéré très fort, mais pas avec la mortalité par cancer. Les auteurs de l'étude estiment que la perception que les personnes ont de leur âge pourrait refléter leur état de santé, leurs limites physiques et leur bien-être plus tard dans la vie. Mais ils admettent que les mécanismes sous-jacents au lien entre le psychologique et la santé cardiovasculaire méritent d'être étudiés davantage.