"Nous pourrions être au pied d'une nouvelle vague au vu des chiffres", a déclaré Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral francophone Covid-19 (à droite sur la photo). "Nous ne pouvons pas prédire l'évolution de la courbe ni quand nous atteindrons le sommet mais nous pouvons encore transformer cela en vaguelette. Nous connaissons tous les mesures à suivre (distanciation, réduction des contacts sociaux, port du masque, télétravail... NDLR), si c'est le cas nous pouvons faire la différence", a-t-il ajouté.

Entre le 9 et le 15 mars, 3.266 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 34% par rapport à la semaine précédente. "L'augmentation est considérable", a commenté Yves Van Laethem. "L'augmentation touche toutes les provinces et tous les groupes d'âge sauf chez les plus de 90 ans. Mais la plus forte augmentation concerne les enfants et les adolescents", a-t-il précisé.

La progression du nombre de nouveaux cas est particulièrement prononcée au sud du pays, avec une hausse de 53% dans la province de Luxembourg et même de 79% dans la Communauté germanophone par rapport à la semaine du 2 au 8 mars. Suivent celles du Brabant wallon (+46%), du Hainaut (+40%), de Flandre orientale (+40%) et de la Région bruxelloise (+40%).

Variant anglais = 69 % des souches circulantes

Lundi, 5.187 nouveaux cas positifs ont été recensés et 4.371 mardi (mais ces nombres ne sont pas encore consolidés). Il faut remonter à la mi-novembre pour retrouver un nombre aussi élevé.

Yves Van Laethem (à gauche sur la photo) a aussi souligné que le variant anglais du virus est celui qui circule le plus, représentant 69% des souches circulantes contre 5 à 6% pour le variant sud-africain et 2 à 3% pour le variant brésilien.

Les hospitalisations poursuivent aussi leur hausse, de 27%, pour une moyenne quotidienne de 185,1 entre le 12 et le 18 mars. Sur la seule journée de jeudi, il y a eu 207 admissions, soit le même nombre que la veille.

En près d'un an, ce sont 60.038 personnes qui ont été admises à l'hôpital en raison du Covid-19. Quelque 2.140 s'y trouvent encore - il faut remonter au 4 janvier pour trouver un nombre supérieur (2.226) -, dont 543 patients traités en soins intensifs, représentant 27% du taux d'occupation de lits en soins intensifs accrédités par des patients Covid. L'occupation des lits en soins intensifs suit une courbe nettement à la hausse depuis plusieurs jours. Pour retrouver une telle occupation, il faut remonter au 21 décembre 2020 avec 546 personnes en soins intensifs.

Entre le 9 et le 15 mars, 22,9 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus

Le taux de positivité s'élève quant à lui à 7%.

Entre le 9 et le 15 mars, une moyenne de 49.089 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 11% par rapport à la semaine précédente.

Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus poursuit son augmentation passant à 1,16, contre 1,12 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, ce taux signifie que la transmission du virus s'accélère.

Entre le 9 et le 15 mars toujours, 22,9 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, portant le bilan à 22.624 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Depuis lors, 822.801 cas ont été diagnostiqués en tout dans le pays.

Au 17 mars, un total de 1.274.249 doses de vaccin Covid-19 avaient été administrées. "Actuellement, 34% des plus de 85 ans ont reçu leur première vaccination", a précisé Yves Van Laethem. "Au total, 865.000 personnes, soit 7,5% de la population belge, ont reçu une première dose tandis que parmi elles, 409.000 personnes ont reçu une seconde dose. Environ 230.000 doses ont été administrées cette semaine", a-t-il ajouté.

Avec Belga

"Nous pourrions être au pied d'une nouvelle vague au vu des chiffres", a déclaré Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral francophone Covid-19 (à droite sur la photo). "Nous ne pouvons pas prédire l'évolution de la courbe ni quand nous atteindrons le sommet mais nous pouvons encore transformer cela en vaguelette. Nous connaissons tous les mesures à suivre (distanciation, réduction des contacts sociaux, port du masque, télétravail... NDLR), si c'est le cas nous pouvons faire la différence", a-t-il ajouté. Entre le 9 et le 15 mars, 3.266 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 34% par rapport à la semaine précédente. "L'augmentation est considérable", a commenté Yves Van Laethem. "L'augmentation touche toutes les provinces et tous les groupes d'âge sauf chez les plus de 90 ans. Mais la plus forte augmentation concerne les enfants et les adolescents", a-t-il précisé. La progression du nombre de nouveaux cas est particulièrement prononcée au sud du pays, avec une hausse de 53% dans la province de Luxembourg et même de 79% dans la Communauté germanophone par rapport à la semaine du 2 au 8 mars. Suivent celles du Brabant wallon (+46%), du Hainaut (+40%), de Flandre orientale (+40%) et de la Région bruxelloise (+40%). Lundi, 5.187 nouveaux cas positifs ont été recensés et 4.371 mardi (mais ces nombres ne sont pas encore consolidés). Il faut remonter à la mi-novembre pour retrouver un nombre aussi élevé. Yves Van Laethem (à gauche sur la photo) a aussi souligné que le variant anglais du virus est celui qui circule le plus, représentant 69% des souches circulantes contre 5 à 6% pour le variant sud-africain et 2 à 3% pour le variant brésilien. Les hospitalisations poursuivent aussi leur hausse, de 27%, pour une moyenne quotidienne de 185,1 entre le 12 et le 18 mars. Sur la seule journée de jeudi, il y a eu 207 admissions, soit le même nombre que la veille. En près d'un an, ce sont 60.038 personnes qui ont été admises à l'hôpital en raison du Covid-19. Quelque 2.140 s'y trouvent encore - il faut remonter au 4 janvier pour trouver un nombre supérieur (2.226) -, dont 543 patients traités en soins intensifs, représentant 27% du taux d'occupation de lits en soins intensifs accrédités par des patients Covid. L'occupation des lits en soins intensifs suit une courbe nettement à la hausse depuis plusieurs jours. Pour retrouver une telle occupation, il faut remonter au 21 décembre 2020 avec 546 personnes en soins intensifs. Le taux de positivité s'élève quant à lui à 7%. Entre le 9 et le 15 mars, une moyenne de 49.089 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 11% par rapport à la semaine précédente. Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus poursuit son augmentation passant à 1,16, contre 1,12 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, ce taux signifie que la transmission du virus s'accélère. Entre le 9 et le 15 mars toujours, 22,9 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, portant le bilan à 22.624 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Depuis lors, 822.801 cas ont été diagnostiqués en tout dans le pays. Au 17 mars, un total de 1.274.249 doses de vaccin Covid-19 avaient été administrées. "Actuellement, 34% des plus de 85 ans ont reçu leur première vaccination", a précisé Yves Van Laethem. "Au total, 865.000 personnes, soit 7,5% de la population belge, ont reçu une première dose tandis que parmi elles, 409.000 personnes ont reçu une seconde dose. Environ 230.000 doses ont été administrées cette semaine", a-t-il ajouté.Avec Belga