...

En 48 heures, près de 600 médecins se sont inscrits sur ce nouvel outil, pour le suivi de plus de 500 patients.En deux mots, l'outil permet la surveillance à domicile des patients atteints ou suspectés d'avoir le Covid-19. L'application est gratuite, cautionnée par le CMG, la SSMG, le RSW et le RSB, avec le soutien des ministres de la Santé des entités fédérées, Alain Maron (Bruxelles) et Christie Morreale (Wallonie).Le patient est inscrit par le médecin généraliste sur la plateforme SafeLink. Il est invité par SMS deux fois par jour (ou plus selon la fréquence que son état nécessite) à transmettre via un questionnaire en ligne une série d'indicateurs : température, gêne respiratoire, pouls, douleur au niveau thoracique... Les paramètres transmis sont analysés par un algorithme validé sur le plan médical. Cela permet d'attribuer au patient un code couleur de gravité (vert : état stable ; orange : à risque ; rouge : critique). Pour sa part, le médecin dispose en permanence, à partir de son ordinateur ou de son smartphone, d'un feedback des signes cliniques pertinents de son patient.Bon à savoir : les données médicales sont hébergées dans les coffres forts des Réseaux santé wallon et bruxellois, plateformes régionales officielles de stockage des données médicales.Lire également notre édition de jeudi 2 avril 2020, page 8.