Cela fait plusieurs mois que le pays asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, a globalement endigué l'épidémie grâce au port du masque, à des mesures de confinement et à une politique de traçage des contacts. Aucun mort n'a été enregistré depuis mi-mai.

Un total de 41 nouveaux malades ont toutefois été recensés dans la région du Xinjiang (nord-ouest), où une flambée épidémique touche la capitale Urumqi depuis mi-juillet, a indiqué le ministère de la Santé.

Quatorze cas ont également été enregistrés dans le Liaoning (nord-est). Un foyer frappe actuellement la cité côtière de Dalian (photo), qui accueille depuis ce weekend la moitié des rencontres du championnat national de football -- disputées à huis clos.

La province voisine du Jilin (nord-est), également frontalière de la Corée du Nord, a fait état de deux autres cas locaux. La Corée du Nord a annoncé dimanche son premier cas de contamination, chez une personne qui serait rentrée de Corée du Sud.

Le total annoncé lundi pour la Chine est le plus important depuis le 14 avril. Pékin avait alors fait état de 89 cas -- la plupart "importés".

La situation est pour l'instant loin de provoquer l'inquiétude dans le reste du pays. Car les précédents foyers d'infection apparus ces derniers mois ont été rapidement maîtrisés par des mesures énergiques.

Les autorités sanitaires ont pris des initiatives similaires pour ces nouveaux foyers d'infection. Elles ont déjà testé des centaines de milliers de personnes à Dalian.

Et à Urumqi, une deuxième vague de dépistage massif a été lancée dimanche, a indiqué le quotidien anglophone Global Times.

Plus de 2,3 millions de personnes sur les 3,5 millions que compte la ville ont été testés, avaient indiqué vendredi les autorités. Au total, 178 malades du Covid-19 y ont été enregistrés depuis l'émergence du foyer.

Plusieurs quartiers résidentiels de Dalian et Urumqi ont été confinés. Les deux mairies ont annoncé être "en ordre de bataille" contre le coronavirus.

La situation reste maîtrisée au plan national, avec seulement 331 malades dans l'ensemble du pays, a indiqué lundi le ministère de la Santé.

Le total officiel de morts reste à 4.634.

Cela fait plusieurs mois que le pays asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, a globalement endigué l'épidémie grâce au port du masque, à des mesures de confinement et à une politique de traçage des contacts. Aucun mort n'a été enregistré depuis mi-mai. Un total de 41 nouveaux malades ont toutefois été recensés dans la région du Xinjiang (nord-ouest), où une flambée épidémique touche la capitale Urumqi depuis mi-juillet, a indiqué le ministère de la Santé. Quatorze cas ont également été enregistrés dans le Liaoning (nord-est). Un foyer frappe actuellement la cité côtière de Dalian (photo), qui accueille depuis ce weekend la moitié des rencontres du championnat national de football -- disputées à huis clos. La province voisine du Jilin (nord-est), également frontalière de la Corée du Nord, a fait état de deux autres cas locaux. La Corée du Nord a annoncé dimanche son premier cas de contamination, chez une personne qui serait rentrée de Corée du Sud. Le total annoncé lundi pour la Chine est le plus important depuis le 14 avril. Pékin avait alors fait état de 89 cas -- la plupart "importés".La situation est pour l'instant loin de provoquer l'inquiétude dans le reste du pays. Car les précédents foyers d'infection apparus ces derniers mois ont été rapidement maîtrisés par des mesures énergiques. Les autorités sanitaires ont pris des initiatives similaires pour ces nouveaux foyers d'infection. Elles ont déjà testé des centaines de milliers de personnes à Dalian. Et à Urumqi, une deuxième vague de dépistage massif a été lancée dimanche, a indiqué le quotidien anglophone Global Times. Plus de 2,3 millions de personnes sur les 3,5 millions que compte la ville ont été testés, avaient indiqué vendredi les autorités. Au total, 178 malades du Covid-19 y ont été enregistrés depuis l'émergence du foyer. Plusieurs quartiers résidentiels de Dalian et Urumqi ont été confinés. Les deux mairies ont annoncé être "en ordre de bataille" contre le coronavirus.La situation reste maîtrisée au plan national, avec seulement 331 malades dans l'ensemble du pays, a indiqué lundi le ministère de la Santé. Le total officiel de morts reste à 4.634.