...

Fonctionner en pilote automatique est loin d'être idéal: " L'essentiel, c'est de prévoir de temps à autre des moments de réflexion conscientisés. Les médecins risquent de dépasser leurs limites à plus long terme ", affirme le Pr Erik Franck, psychologue clinicien anversois. Cela se traduit par des plaintes mentales et physiques comme des douleurs musculaires, de la fatigue, des problèmes de sommeil, de l'anxiété, de la traduction, ...En tant que prestataire de soins, il est donc essentiel de bien s'occuper de soi-même. Pour la plupart, cela demande un changement de comportement. Les médecins et les infirmiers doivent être préparés à donner une chance aux solutions et à persévérer suffisamment longtemps. " Les interventions psychologiques n'ont que rarement un effet immédiat et c'est ennuyant dans la lutte contre le Covid-19. La pression de l'extérieur est grande ", commente le psychologue. C'est pourquoi le Pr Franck donne une série de tuyaux pour prendre soin de soi :- Réalisme : Les prestataires de soins à l'hôpital sont confrontés aux cas les plus graves. Tenez-vous aux règles de sécurité, ne regardez le journal télévisé qu'une seule fois par jour (de manière sereine) à un endroit fixe.- Conflits au niveau des rôles. Parlez-en avec vos collègues et les cadres. Par peur de stigmatisation, les prestataires de soins ont tendance à méconnaître leurs propres besoins. Demandez de l'aide et du soutien si nécessaire. Demandez à vos collègues comment ils vont.-Travail d'équipe : Vous n'êtes pas seul ! L'humour est un antidote contre le stress. Parlez avec vos collègues et des personnes en qui vous avez confiance de vos tracas et de vos sentiments. Les décisions doivent être prises en équipe, ou au moins après concertation avec un collègue. Ainsi, vous évitez de ne pas être le seul responsable. - Faites régulièrement de courtes pauses : Concentrez-vous sur le moment présent. Prenez bien soin de votre corps, respirez profondément, étirez-vous ou méditez. Essayez de manger à des horaires fixes. Ne prenez pas trop de boulot pour vous car fonctionner sous haute pression dans des circonstances difficiles conduit à l'épuisement. - Détendez-vous : Prenez le temps de vous détendre lorsque vous êtes chez vous. Faites des activités que vous trouvez chouettes, cherchez à avoir des contacts - digitaux - avec d'autres personnes.- Influences : Ce n'est la faute de personne dans ces moments exceptionnels. Prodiguer des soins est une obligation de moyens. Partez de vos propres valeurs et concentrez vos efforts sur ce qui peut véritablement vous influencer.- Acceptez : En regardant des situations que vous pouviez modifier, vous pourrez accepter que tout n'est pas modifiable. Utilisez des stratégies fructueuses du passé pour faire face aujourd'hui à des situations difficiles.- Le sommeil est fait pour recharger vos batteries : Deux heures avant d'aller dormir, ne regardez plus votre smartphone, ne faites plus rien qui soit lié à votre travail, ne regardez plus de journaux télévisés, ne faites plus d'activités qui vous tiennent éveillé et évitez les lumières fortes. Respirer par le ventre diminue efficacement votre niveau de stress et permet de détourner votre attention. Geert Verrijken