...

Pour Damien Thiéry, commissaire MR, il y a deux signaux contraires dans l'attitude des socialistes. " D'une part, ils reconnaissent l'importance d'une approche intégrée par l'ensemble des niveaux de pouvoir telle qu'agendée, lundi 29 juin 2015, par la conférence interministérielle compétente. D'autre part, ils forcent le vote d'une résolution contraire au processus initié par ladite conférence ". En outre, contrairement à la Flandre qui rendra public cet été l'avis d'une task force " autisme ", " aucun engagement effectif n'a été pris dans ce sens " en Wallonie, affirme-t-il. Conclusion de Damien Thiéry : " Nous travaillons avec le Gouvernement fédéral et les entités fédérées de manière coordonnée pour obtenir un résultat pour les patients et leurs familles. En ce sens, le groupe MR veillera à ce que la problématique de la prise en charge de l'autisme soit examinée lors de la prochaine conférence interministérielle de la Santé. Par ailleurs, soulignons que ni le cdH, absent au débat, ni Groen n'ont soutenu la proposition de résolution du PS. "Le groupe PS regrette ce "manque total de volonté d'avancer sur cette problématique importante", ce qui, pour Daniel Senesael, aurait permis d'ouvrir des perspectives plus constructives à ces enfants et à leurs familles : " mais rien n'empêche Madame De Block de prendre ses responsabilités au niveau fédéral : le remboursement des séances de logopédie doit être plus souple et ces enfants doivent aussi pouvoir bénéficier d'un financement spécifique pour leurs séances de psychothérapie. Nous soutiendrons pleinement toute initiative en la matière. "