...

Dans le cadre de ce plan hiver, 3.932 consultations ont été effectuées l'année dernière en Belgique par les médecins et infirmiers de MdM auprès des sans-abri à Bruxelles (3.288) et Anvers (644). Une enquête réalisée auprès des patients révèle que 55% d'entre eux n'avaient pas de couverture santé. De plus, 34% n'avaient aucun contact avec un professionnel de la santé en dehors des consultations de Médecins du Monde, déplore Stéphane Heymans, responsable des projets belges. Le problème d'accès aux soins de santé s'explique surtout par des raisons administratives. "Cela prouve quand même qu'il existe une lacune dans le système des soins de santé belge", affirme-t-il. Par ailleurs, les chiffres de Médecins du Monde montrent que 50 femmes ont été prises en charge l'hiver dernier, ce qui n'était pas le cas les années précédentes. L'organisation parle d'une "féminisation de la pauvreté".A noter également que le nombre de patients âgés de plus de 50 ans sont sous-représentés. "Cela peut d'un côté s'expliquer par le fait que les sans-abri plus âgés bénéficient d'un meilleur accueil et de meilleures possibilités de logement. Mais une mortalité plus élevée et une espérance de vie plus courte au sein de ce groupe de sans-abri n'est pas à exclure", rapporte encore l'association.