Le nombre de contaminations pour 100.000 habitants calculé sur la période de 14 jours allant du 21 septembre au 4 octobre s'établit désormais à 254,4 (+80%) pour l'ensemble du territoire. La catégorie des 20-29 ans est toujours la plus touchée.

Molenbeek-Saint-Jean est désormais la commune belge avec l'incidence la plus élevée: 867 cas pour 100.000 habitants sur les deux dernières semaines. Six communes sont, elles, toujours vierges de cas rapportés au cours des 14 derniers jours: Bullange et Rouvroy en Wallonie, Wielsbeke, Linter, Horebeke et Herstappe en Flandre, soit de modestes entités de moins de 10.000 habitants.

Pas moins de 90 malades sont toujours admis en moyenne chaque jour dans les hôpitaux belges. Du 1er au 7 octobre, 635 patients avec covid confirmé en laboratoire ont été hospitalisés et 434 personnes ont pu quitter les soins.

Le nombre de patients hospitalisés a donc passé la barre du millier, avec actuellement 1.050 lits occupés (+42% par rapport à mercredi dernier), dont 201 en soins intensifs (+28%). Dans ces services, 94 personnes nécessitaient une assistance respiratoire et 9 une ECMO.

Il y a eu 82 décès rapportés entre le 28 septembre et le 4 octobre, soit une moyenne quotidienne de 11,7.

Depuis le début de la pandémie, 137.868 cas confirmés ont été rapportés pour 2,833 millions de tests effectués. Le virus Sars-CoV-2 a causé la mort de 10.108 personnes en Belgique depuis le début de la pandémie.

Avec Belga

Le Covid a affecté la santé mentale d'une personne sur deux

Le Covid a affecté la santé mentale d'une personne sur deux. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle jeudi à oeuvrer sur cette question.

Selon un sondage du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dévoilé jeudi à Genève, 51% des personnes interrogées ont affirmé que la pandémie avait des effets négatifs sur leur santé mentale. Plus de 60% de ces citoyens dans sept pays (Afrique du Sud, Colombie, Liban, Philippines, Royaume-Uni, Suisse, Ukraine) estiment que le coronavirus a montré l'importance à la fois de la santé physique mais aussi mentale. La crise a provoqué une détérioration de la situation et de nouveaux problèmes.

Elle a aussi réduit encore davantage l'accès aux soins. Celui-ci a été perturbé dans 93% de 130 pays interrogés récemment par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le CICR et la Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) appellent tous les deux à davantage de financement pour la santé mentale dans le cadre des dispositifs humanitaires.

"La crise sanitaire du Covid a exacerbé la détresse psychologique de millions de personnes déjà confrontées à une situation de conflit ou de catastrophe", affirme le directeur général du CICR Robert Mardini. Une situation attribuée notamment aux restrictions liées au confinement et aux effets économiques.

Les soins de santé mentale sont parmi les moins coûteux dans les efforts humanitaires, fait remarquer de son côté le secrétaire général de la FICR Jagan Chapagain.

Il appelle à injecter des fonds pour permettre de s'adapter aux effets de la pandémie. Dans un rapport, le Mouvement souligne également les besoins urgents en santé mentale des personnels de santé aux bénévoles en passant par les travailleurs communautaires ou encore les dirigeants communautaires. Ceux-ci doivent être protégés, affirme-t-il.

Selon le sondage, au total 73% des personnes interrogées estiment que ces personnes sont davantage exposées que le reste de la population. Le CICR et la FICR demandent de garantir un accès rapide aux soins. Ils souhaitent que la santé mentale soit associée à toutes les activités lancées face à la pandémie.

Le nombre de contaminations pour 100.000 habitants calculé sur la période de 14 jours allant du 21 septembre au 4 octobre s'établit désormais à 254,4 (+80%) pour l'ensemble du territoire. La catégorie des 20-29 ans est toujours la plus touchée. Molenbeek-Saint-Jean est désormais la commune belge avec l'incidence la plus élevée: 867 cas pour 100.000 habitants sur les deux dernières semaines. Six communes sont, elles, toujours vierges de cas rapportés au cours des 14 derniers jours: Bullange et Rouvroy en Wallonie, Wielsbeke, Linter, Horebeke et Herstappe en Flandre, soit de modestes entités de moins de 10.000 habitants. Pas moins de 90 malades sont toujours admis en moyenne chaque jour dans les hôpitaux belges. Du 1er au 7 octobre, 635 patients avec covid confirmé en laboratoire ont été hospitalisés et 434 personnes ont pu quitter les soins. Le nombre de patients hospitalisés a donc passé la barre du millier, avec actuellement 1.050 lits occupés (+42% par rapport à mercredi dernier), dont 201 en soins intensifs (+28%). Dans ces services, 94 personnes nécessitaient une assistance respiratoire et 9 une ECMO. Il y a eu 82 décès rapportés entre le 28 septembre et le 4 octobre, soit une moyenne quotidienne de 11,7. Depuis le début de la pandémie, 137.868 cas confirmés ont été rapportés pour 2,833 millions de tests effectués. Le virus Sars-CoV-2 a causé la mort de 10.108 personnes en Belgique depuis le début de la pandémie.Avec Belga