...

La ministre rencontrera lundi les parties séparément. "Dans le meilleur des cas, la concertation pourrait reprendre avec tout le monde mardi", espère-t-on auprès de son cabinet.Le plus grand syndicat de médecin, l'Absym, a toutefois indiqué jeudi ne pas vouloir négocier un nouvel accord tarifaire pour 2013-2014. Le syndicat n'accepte pas le projet du gouvernement d'élargir le tiers-payant à environ 2,2 millions de patients. L'interdiction de suppléments dans les chambres doubles passe également difficilement la rampe auprès des médecins.Selon Marc Justaert des Mutualités Chrétiennes, il y a toutefois peu de chances que la ministre revienne sur ces choix. "Il faut économiser d'un coup 106 millions d'euros dans les soins de santé", insiste-t-il. Auprès du cabinet Onkelinx, on jugeait toutefois qu'un accord était encore possible avant le 1er janvier si les partenaires décidaient de se mettre à table dès mardi.