...

La Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Laurette Onkelinx, souhaite réagir aux résultats de l'enquête réalisée par Test-Achats à propos de la mission de conseil du pharmacien à l'égard du patient.Pour Laurette Onkelinx, "ces résultats vont totalement à l'encontre des efforts entrepris ces dernières années afin de préserver la spécificité de la profession. La délivrance de médicaments ne se résume pas à un simple commerce".La Ministre "tient à rappeler que l'obligation de conseil du pharmacien est fondamentale : il agit en tant que prestataire de soins et doit veiller à la qualité des soins pharmaceutiques qu'il délivre au patient. S'il s'agit d'une obligation déontologique, le pharmacien est aussi spécifiquement rémunéré pour cette prestation de conseil".La Ministre rencontrera les organisations professionnelles afin d'examiner avec elles les actions à entreprendre pour garantir au patient le service de qualité qu'il est en droit d'attendre de son pharmacien. Une concertation aura également lieu avec l'ordre des pharmaciens.