"Nous avons débuté la première étape de la production de vaccins dans notre usine de Marbourg", en Hesse, a annoncé le laboratoire allemand dans un communiqué. Cette usine va notamment produire l'ARNm, le principe actif de ce vaccin contre le Covid-19, précise le communiqué, assurant qu'un "seul lot d'ARNm, à sa taille actuelle, suffit à produire huit millions de doses de vaccin".

"Après la production initiale de l'ARNm, celui-ci est purifié et concentré", puis transféré vers des "partenaires de production" qui le conditionnent et le stérilisent.

Cette production doit toutefois encore recevoir le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA), en février et mars, avant d'être distribuée, précise BioNTech. "Les premiers vaccins produits sur le site de Marbourg devraient être expédiés début avril", prévoit le laboratoire.

Actuellement, la principale usine de fabrication de ce vaccin à destination des clients européens se trouve à Puurs, en Belgique.

"Une fois pleinement opérationnelle, la nouvelle installation BioNTech sera l'un des plus grands sites de production d'ARNm en Europe, avec une capacité de production annuelle allant jusqu'à 750 millions de doses de notre vaccin COVID-19", font valoir BioNTech/Pfizer. BioNTech prévoit d'y produire "jusqu'à 250 millions de doses de BNT162b2 au cours du premier semestre 2021".

"Nous continuons à travailler avec Pfizer sur une série de mesures visant à répondre à la demande mondiale", assure l'entreprise confirmant son objectif de livrer deux milliards de doses de vaccin contre le Covid-19 en 2021.

Le laboratoire allemand BioNTech avait annoncé le 1er février une accélération des livraisons à l'Union européenne du vaccin, promettant jusqu'à 75 millions de doses supplémentaires au deuxième trimestre.

L'annonce du ralentissement temporaire des livraisons avait provoqué mi-janvier l'irritation de plusieurs gouvernements européens.

Belga

"Nous avons débuté la première étape de la production de vaccins dans notre usine de Marbourg", en Hesse, a annoncé le laboratoire allemand dans un communiqué. Cette usine va notamment produire l'ARNm, le principe actif de ce vaccin contre le Covid-19, précise le communiqué, assurant qu'un "seul lot d'ARNm, à sa taille actuelle, suffit à produire huit millions de doses de vaccin". "Après la production initiale de l'ARNm, celui-ci est purifié et concentré", puis transféré vers des "partenaires de production" qui le conditionnent et le stérilisent. Cette production doit toutefois encore recevoir le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA), en février et mars, avant d'être distribuée, précise BioNTech. "Les premiers vaccins produits sur le site de Marbourg devraient être expédiés début avril", prévoit le laboratoire. Actuellement, la principale usine de fabrication de ce vaccin à destination des clients européens se trouve à Puurs, en Belgique. "Une fois pleinement opérationnelle, la nouvelle installation BioNTech sera l'un des plus grands sites de production d'ARNm en Europe, avec une capacité de production annuelle allant jusqu'à 750 millions de doses de notre vaccin COVID-19", font valoir BioNTech/Pfizer. BioNTech prévoit d'y produire "jusqu'à 250 millions de doses de BNT162b2 au cours du premier semestre 2021". "Nous continuons à travailler avec Pfizer sur une série de mesures visant à répondre à la demande mondiale", assure l'entreprise confirmant son objectif de livrer deux milliards de doses de vaccin contre le Covid-19 en 2021. Le laboratoire allemand BioNTech avait annoncé le 1er février une accélération des livraisons à l'Union européenne du vaccin, promettant jusqu'à 75 millions de doses supplémentaires au deuxième trimestre. L'annonce du ralentissement temporaire des livraisons avait provoqué mi-janvier l'irritation de plusieurs gouvernements européens. Belga