" Depuis quelques mois, une proposition est sur la table européenne pour suspendre temporairement les brevets sur les produits médicaux contre le Covid-19 dans le monde entier pendant cette pandémie. Cela permettrait de garantir que les tests, matériaux de protection et éventuellement les vaccins puissent être produits en masse dans le monde entier. "

Une exemption temporaire de propriété intellectuelle sur ces brevets permettrait selon MSF aux pays " de ne pas appliquer ou mettre en oeuvre ces droits exclusifs et d'autres droits jusqu'à ce que l'immunité de groupe mondiale soit obtenue ".

D'autres fabricants pourraient ainsi produire des vaccins sans crainte d'être bloqués par des brevets ou des monopoles, selon MSF.

Dimitri Eynikel, conseiller en politique européenne de MSF estime que la Belgique a un rôle à jouer car l'Union européenne bloque cette proposition au sein de l'Organisation mondiale du commerce. Selon MSF, la proposition de suspendre temporairement les brevets sur les vaccins, entre autres, a été proposée par l'Afrique du Sud et l'Inde à l'OMC le 2 octobre, et est maintenant officiellement coparrainée par Eswatini, le Kenya, le Mozambique, le Pakistan, la Mongolie, le Venezuela, la Bolivie et l'Égypte. " Mais l'UE, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Japon, la Suisse et l'Australie, continuent de s'y opposer. "

Cette proposition de suspension concerne également d'autres produits de santé comme les masques buccaux, les ventilateurs ou les tests aux pays qui peuvent en produire.

Avec l'arrivée des variants, plus contagieux, MSF estime que " sans un accès universel, abordable et équitable aux ressources médicales, la pandémie durera plus longtemps ".

" Depuis quelques mois, une proposition est sur la table européenne pour suspendre temporairement les brevets sur les produits médicaux contre le Covid-19 dans le monde entier pendant cette pandémie. Cela permettrait de garantir que les tests, matériaux de protection et éventuellement les vaccins puissent être produits en masse dans le monde entier. "Une exemption temporaire de propriété intellectuelle sur ces brevets permettrait selon MSF aux pays " de ne pas appliquer ou mettre en oeuvre ces droits exclusifs et d'autres droits jusqu'à ce que l'immunité de groupe mondiale soit obtenue ".D'autres fabricants pourraient ainsi produire des vaccins sans crainte d'être bloqués par des brevets ou des monopoles, selon MSF.Dimitri Eynikel, conseiller en politique européenne de MSF estime que la Belgique a un rôle à jouer car l'Union européenne bloque cette proposition au sein de l'Organisation mondiale du commerce. Selon MSF, la proposition de suspendre temporairement les brevets sur les vaccins, entre autres, a été proposée par l'Afrique du Sud et l'Inde à l'OMC le 2 octobre, et est maintenant officiellement coparrainée par Eswatini, le Kenya, le Mozambique, le Pakistan, la Mongolie, le Venezuela, la Bolivie et l'Égypte. " Mais l'UE, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Japon, la Suisse et l'Australie, continuent de s'y opposer. "Cette proposition de suspension concerne également d'autres produits de santé comme les masques buccaux, les ventilateurs ou les tests aux pays qui peuvent en produire.Avec l'arrivée des variants, plus contagieux, MSF estime que " sans un accès universel, abordable et équitable aux ressources médicales, la pandémie durera plus longtemps ".