Le tribunal a été sensible à l'appel des patients et a pris la mesure de la situation précaire dans laquelle les personnes atteintes de mucoviscidose se retrouvaient, avec l'échéance intenable de se tourner vers un nouveau centre de référence en mucoviscidose pour le 1er avril.

Les patients peuvent dès lors continuer à être pris en charge jusqu'au 9 juin par leur équipe soignante du MontLégia, tout en conservant le remboursement de leur traitement.

Le 9 juin se tiendra une nouvelle audience où le tribunal statuera sur les mesures provisoires à appliquer dans l'attente d'un jugement sur le fond du dossier.

Cette décision d'urgence prise par le Tribunal du Travail représente une première étape importante pour les patients, qui se sont sentis mis en danger par la décision de l'arrêt de leur prise en charge par leurs équipes soignantes du MontLégia.

Le tribunal a été sensible à l'appel des patients et a pris la mesure de la situation précaire dans laquelle les personnes atteintes de mucoviscidose se retrouvaient, avec l'échéance intenable de se tourner vers un nouveau centre de référence en mucoviscidose pour le 1er avril. Les patients peuvent dès lors continuer à être pris en charge jusqu'au 9 juin par leur équipe soignante du MontLégia, tout en conservant le remboursement de leur traitement. Le 9 juin se tiendra une nouvelle audience où le tribunal statuera sur les mesures provisoires à appliquer dans l'attente d'un jugement sur le fond du dossier. Cette décision d'urgence prise par le Tribunal du Travail représente une première étape importante pour les patients, qui se sont sentis mis en danger par la décision de l'arrêt de leur prise en charge par leurs équipes soignantes du MontLégia.