...

" Quoi qu'il advienne, les migrants de Calais continueront de tenter de passer en Angleterre, ce proche et pourtant si lointain Eldorado ", insiste ce vendredi Médecins du monde. Le poste de santé de l'association, composé de deux tentes pour le tri et de trois cabanes en bois pour les consultations médicales, reçoit maintenant entre 60 et 90 migrants par jour. " La mortalité augmente... ces personnes prennent tous les risques ", reconnaît Isabelle Bruand, coordinatrice régionale.Les douze bénévoles accueillent chaque jour des patients aux mains tailladées par les grillages ou aux membres fracturés suite à de mauvaises chutes de camions ou de trains. Heureusement, depuis le début du mois de juillet, Médecins du Monde Belgique vient en renfort. Deux infirmières, un médecin et deux médiatrices se sont déjà rendus sur place.Il faut sillonner le " bidonville français ", informer les migrants de la présence des équipes de soins, s'assurer que les patients suivent leur traitement, accompagner les blessés les plus graves et les femmes enceintes à l'hôpital le plus proche.La branche belge de l'ONG se tient prête à poursuivre ce soutien en septembre, selon les besoins, tandis que le réseau international de MdM renouvelle son appel à l'aide adressé aux autorités. Dans l'espoir de solutions structurelles rapidement mises en place. Plan d'urgence durable requis par l'Onu Le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies a appelé vendredi le gouvernement Hollande à présenter un plan d'urgence " global et durable " pour traiter la crise des migrants à Calais avec les moyens mobilisés lors des catastrophes naturelles. Renvoyant Paris face à ses devoirs en termes de droits de l'Homme.La division Europe du HCR estime la crise gérable, remémorant qu'elle se répète déjà depuis 14 ans. Le HCR s'interroge aussi sur les raisons qui poussent la France à ne pas ouvrir les casernes inoccupées, comme chez nous.Plus bureaucratiquement, l'Onu demande une révision du processus des demandes d'asile. Les migrants doivent attendre sept semaines avant de pouvoir enregistrer leurs demandes alors que cette opération est réalisée le jour même dans de nombreux pays européens.> Suivez-nous sur les réseaux sociaux: @jdmedecin ou Le Jdm