...

Il s'agit du gène BCL6 qui contrôle la conversion de cellules-souches neurales en cellules nerveuses dans le cervelet. Ce gène agit comme un " interrupteur " épigénétique de la différenciation, en éteignant l'expression de certains gènes d'une voie de signalisation très importante appelée " Sonic Hedgehog ". Cette voie de signalisation pousse les cellules-souches neurales à proliférer davantage qu'à se différencier. Anti-oncogène dans le cerveau, BCL6 est par contre un facteur pro-cancéreux dans plusieurs formes de cancer du sang (leucémies, lymphomes) comme l'ont montré des travaux plus anciens. Des modulateurs de ce gène sont déjà disponibles. Ils agissent pour inhiber BCL6 et ainsi freiner la croissance de certaines tumeurs du sang. Reste à voir si de tels inhibiteurs ne risquent pas d'être dangereux et de provoquer l'apparition de médulloblastomes, voire d'autres tumeurs cérébrales, et s'il ne serait pas possible de trouver un agent pharmaceutique qui activerait BCL6 dans certaines cellules au lieu de le bloquer. Quoiqu'il en soit, ce travail de recherche fondamentale a des implications importantes pour la compréhension, le diagnostic et le traitement des cancers et il montre que BCL6 est une cible attractive.