...

Le banc médical était sommé en ce début d'été de dégager 52,888 millions d'euros d'économies. Comme les économies approuvées se montent à 64,810 millions, la médico-mut a décidé de revaloriser certains spécialités " pauvres " avec la différence obtenue (11,922 millions disponibles).1,2 million échoit aux pédopsychiatres qui pourrait aller soit aux " gestions de crise " soit, si cela prenait trop de temps, à revaloriser la psychothérapie de 12% à partir du 1er décembre. A la même date, les neurologues verront leur consultation revalorisée de 9%, itou pour les rhumatologues. Les dermatologues reçoivent 2,99 millions pour la prestation " dermatoscopie " et la revalorisation de leur consultation (également en décembre prochain). Les psychiatres et neuro-psychiatres obtiennent 1,66 million. Enfin, la présence en néonatologie (NIC et pédiatrie) est revalorisée via un montant de 1,68 million d'euros.Parallèlement, rappelons que les MG auront leur index intégral ce 1er août (lire Jdm n° 2252). Est-ce tout du côté des économies ? Evidemment non, puisque les années à venir promettent des serrages de vis, notamment au niveau des suppléments d'honoraire en chambre seule et au niveau du tiers-payant. Affaire à suivre.