...

Pour l'Absym, il ne s'agit pas de signer un chèque en blanc comme la dernière fois, à savoir : signer un accord puis la ministre modifie le paragraphe qui concerne la garde. Le banc médical doit pouvoir dénoncer l'accord immédiatement dans ce cas-là.L'Absym souhaite également que si le budget pour le tiers-payant dépasse le chiffre prévu (50 millions), ce ne soit pas la médecine générale qui doivent payer. Et comme le disait déjà à l'époque le Dr Wynen, le TP facilitant la fraude, si des cas d'abus sont constatés il faut pouvoir revenir à l'ancien système. Enfin, l'indexation des honoraires des médecins est aussi à l'agenda des discussions.Pour le Cartel, l'accord est encore loin également. Le syndicat de Paul De Munck a demandé des éclaircissements au sujet de sa vision des postes de garde. Et comment on va gérer le manque à gagner.L'explication n'est pas encore venue. On sait seulement que la ministre est consciente de l'importance des postes de garde pour la survie de la MG.Quant à l'exigence de l'Absym qu'une clause soit prévue pour dénoncer l'accord en cas d'interventionnisme de la ministre, le Cartel est sceptique.