"Il est très important que le personnel soignant se fasse vacciner", "c'est crucial" et "essentiel", a-t-il affirmé lors de l'émission Matin Première de la RTBF-radio.

Selon M. Vandenbroucke (Vooruit), l'Institut de santé publique Sciensano doit publier un rapport sur la question dans le courant de la semaine qui fournira "des chiffres plus définitifs en la matière".

Le ministre a cité les propos tenus la semaine dernière sur la même antenne par l'infectiologue aux cliniques universitaires Saint-Luc Leila Belkhir, qui avait affirmé avoir "du mal à comprendre qu'on puisse hésiter à se faire vacciner quand on est soignant".

Il a rappelé que la vaccination du personnel soignant s'est jusqu'à présent déroulée "sur base volontaire". "Il faut essayer de battre un record (de personnel soignant vacciné, NDLR) sur base volontaire" avec "une approche basée sur la conviction", a-t-il ajouté.

M. Vandenbroucke a assuré que l'obligation de vaccination "n'est pas à l'ordre du jour", tout en rappelant la publication prochaine du rapport de Sciensano.

Il a pointé les différences "un peu inquiétantes" qui existent en termes de vaccination entre les Régions, mais aussi entre les différentes institutions.

Belga

"Je crois qu'il faut encourager les directions des institutions où les chiffres sont moins bons de poursuivre leurs efforts pour convaincre leur personnel soignant de se faire vacciner dans leur propre intérêt, mais aussi de leurs patients et de leurs proches".

"Il est très important que le personnel soignant se fasse vacciner", "c'est crucial" et "essentiel", a-t-il affirmé lors de l'émission Matin Première de la RTBF-radio. Selon M. Vandenbroucke (Vooruit), l'Institut de santé publique Sciensano doit publier un rapport sur la question dans le courant de la semaine qui fournira "des chiffres plus définitifs en la matière". Le ministre a cité les propos tenus la semaine dernière sur la même antenne par l'infectiologue aux cliniques universitaires Saint-Luc Leila Belkhir, qui avait affirmé avoir "du mal à comprendre qu'on puisse hésiter à se faire vacciner quand on est soignant". Il a rappelé que la vaccination du personnel soignant s'est jusqu'à présent déroulée "sur base volontaire". "Il faut essayer de battre un record (de personnel soignant vacciné, NDLR) sur base volontaire" avec "une approche basée sur la conviction", a-t-il ajouté. M. Vandenbroucke a assuré que l'obligation de vaccination "n'est pas à l'ordre du jour", tout en rappelant la publication prochaine du rapport de Sciensano. Il a pointé les différences "un peu inquiétantes" qui existent en termes de vaccination entre les Régions, mais aussi entre les différentes institutions.Belga "Je crois qu'il faut encourager les directions des institutions où les chiffres sont moins bons de poursuivre leurs efforts pour convaincre leur personnel soignant de se faire vacciner dans leur propre intérêt, mais aussi de leurs patients et de leurs proches".