Les sodas sont dangereux pour la santé. C'est la conclusion d'une nouvelle étude américaine de l'Agence internationale de la recherche contre le cancer, faisant partie à l'Organisation Mondiale de la Santé. Selon cette étude, les personnes consommant deux verres ou plus de soda par jour présentent un risque de mortalité plus important par rapport aux personnes qui consomment moins d'un verre de soda par mois.

L'étude, pour aboutir à ces conclusions, a étudié 451.743 personnes, hommes et femmes, issus de plus de dix pays européens. Les conclusions sont multiples. Elles montrent un lien positif entre la consommation de soda allégé en sucre et une mortalité plus précoce due au développement d'une maladie circulatoire.

Maladies circulatoires et digestives catalyseurs

Pour ce qui est des sodas sucrés, une consommation supérieure à un verre par jour est associée à une augmentation du risque de mort dû au développement de maladies digestives (touchant le foie, le pancréas et les intestins pas exemple). Ce phénomène serait lié au fait que le soda sucré provoque une hyperglycémie, qui mènerait à son tour à une augmentation du risque d'infection entérique. Selon l'étude, le fructose, sucre présent dans ce type de soda, est aussi un facteur à prendre en compte. Il induirait une lipogenèse pouvant mener à une stéatose hépatique non alcoolique ainsi qu'à une baisse de la sensibilité à l'insuline.

L'étude n'a pas relaté de lien clair entre la consommation de soda et une augmentation du risque de développer un cancer.

Fait étonnant, l'étude a noté un lien entre une grande consommation de soda et le risque de développer la maladie de Parkinson. Les chercheurs appellent cependant à confirmer ou infirmer ces éléments par la tenue d'autres études scientifiques.