...

La situation est en passe d'être clarifiée. Sans surprise de dernière minute, le Conseil d'administration (CA) du CHR de Verviers décidera jeudi soir d'intégrer le réseau public formé autour du CHU de Liège.La fédération verviétoise du MR s'est réunie lundi soir pour trancher la question, puisque le parti compte 7 représentants au sein du CA du CHR de Verviers et que le PS - quatre représentants au CA - s'était déjà prononcé en faveur du réseau public. " Il n'y aura probablement pas de surprise ", estimait Nicolas Vivier, responsable communication de l'hôpital verviétois, au moment d'écrire ces lignes.Ce sera donc un " non " à l'intégration du réseau privé formé autour du CHC de Liège. Une décision motivée par le ministre-président de la Communauté française Pierre-Yves Jeholet en personne. " Ce choix n'a pas été fait pour des raisons politiques ou philosophiques, mais en tenant compte de la qualité des soins ", précise le Verviétois à nos confrères de La Meuse et de L'Avenir dans leurs éditions de mardi. " On a analysé les deux offres qui étaient toutes les deux de qualité. Celle du CHC était très complète dès le début, le CHU l'a complétée au fur et à mesure. Et après analyse approfondie, il nous est apparu que l'offre du CHU présente plus de garanties fixes pour l'avenir de l'hôpital de Verviers et sa patientèle. "Ces garanties sont essentiellement de trois ordres. Des garanties supplémentaires au niveau du droit de véto d'abord, malgré une participation inférieure au CA. La présidence du comité stratégique qui sera mis sur pied au sein du réseau ensuite. Enfin, le maintien des pôles d'excellence actuels, à savoir l'oncologie, la cardiologie interventionnelle ou encore la clinique du sein." Il y a encore quelques difficultés spécifiques à Liège, qui se cristallisent autour de la situation deVerviers. Les deux hôpitaux verviétois vont-ils se retrouver dans un même réseau ou pas ? Partout ailleurs, il n'y a aucune ville dont les hôpitaux ne feraient pas partie d'un même réseau ", pointait Stéphan Mercier, président du CA d'Unessa, dans les pages du journal du Médecin il y a moins d'un mois (voir jdM n°2603).L'hôpital de Ste-Élisabeth faisant déjà partie du réseau du CHC de Liège, Verviers pourrait donc devenir la seule ville de Belgique où deux réseaux cohabitent, en dehors des cas prévus par la loi. C'est une possibilité, pour autant que les deux réseaux forment une zone géographique continue au sens de la loi sur les réseaux.Verviers n'est pas la dernière ville principautaire à se positionner. À Malmedy, on attend, d'ici le 20 novembre, la décision du CA de la Clinique Reine Astrid sur le choix du réseau. Un choix encore indécis pour l'heure. Côté germanophone, Eupen (St. Nikolaus-Hospital) et St-Vith (Klinik St. Josef) sont enclins à rejoindre le CHC, mais aucune décision n'a encore filtré.