...

La réforme concernera trois volets indique l'Inami: le remboursement du matériel, le remboursement de l'oxygène gazeux et le suivi des patients chroniques via les conventions. "Le nouveau système va beaucoup changer", explique Jan Depoorter, secrétaire-général de l'Association Pharmaceutique Belge (APB) qui représente 90% des pharmaciens indépendants en Belgique. "A partir du 1er juin, seuls les patients en thérapie aiguë ne seront remboursés que pendant trois mois pour leur oxygénothérapie. Les patients en soins palliatifs pourront être remboursés pendant plus de trois mois ", explique-t-il.Le secrétaire-général de l'APB ne pouvait pas estimer le coût d'une oxygénothérapie mais indique qu'il est prohibitif pour un patient qui devrait lui-même l'assumer. Il deviendra difficile, voire impossible, de se procurer le matériel et les éléments nécessaires en pharmacie selon lui.De son côté, l'Association des médecins de famille (AMF-Absym) souligne que "les MG risquent de devoir être ceux qui vont notifier l'absence de remboursement futur à un certain nombre de patients devenus oxygénodépendants, et ce alors que le plus souvent nous n'y sommes pour rien".Par ailleurs, indique l'Inami, le suivi des patients souffrant d'hypoxémie chronique via les conventions avec des centres de pneumologie dans les hôpitaux est également en discussion. L'Inami souligne "qu'il s'agit encore de propositions, et que la règlementation, elle, n'est pas arrêtée".