Les textes qui seront soumis au Conseil des ministres visent à garantir une pension inchangée pour deux catégories de personnes, communique le cabinet Bacquelaine lundi.

Les premiers concernés sont "les bénéficiaires d'une pension de retraite ou d'une pension de survie (ayant moins de 65 ans ou moins de 45 ans de carrière), qui sont appelés à participer à la lutte contre le coronavirus (infirmières, médecins, professionnels de la santé, ...)". Les revenus perçus dans le cadre d'une reprise d'activité liée à la lutte contre la pandémie ne devraient pas avoir pour effet de diminuer le montant de leur pension.

Par ailleurs, une autre proposition devrait protéger la pension "des retraités qui exercent habituellement une activité professionnelle autorisée et qui sont mis en chômage temporaire pour force majeure", ajoute le ministre. Les allocations de chômage temporaire devraient pouvoir être cumulées avec leur pension.

Région bruxelloise: déjà 150 volontaires pour la réserve médicale

Un peu plus de 24 heures après le lancement par Iriscare d'un appel à constituer une réserve de personnel médical pour la Région bruxelloise, 150 personnes s'étaient déjà portées volontaires vendredi soir, a-t-on appris samedi.

"Cet appel concerne les personnes qui ont un background médical: des étudiants, des anciens médecins ou infirmiers...", avait expliqué Sven Heyndrickx, porte-parole du réseau Iriscare, l'administration bruxelloise pour la santé. "En cas de besoin, s'il y a par exemple trop de malades parmi les soignants, ils pourraient être sollicités pour venir renforcer les équipes des institutions de soin du réseau Iris à Bruxelles."

Les volontaires peuvent s'inscrire en donnant leurs coordonnées via un formulaire accessible sur le site d'Iriscare. Les institutions agréées et subventionnées par la Cocom (Commission communautaire commune) et la Cocof (Commission communautaire française) qui ont besoin de renforts peuvent directement contacter les personnes inscrites.

Actuellement, il n'y a pas de pénurie de bras dans les institutions de soins bruxelloises mais la hausse du nombre de cas positifs au coronavirus va augmenter la pression sur les hôpitaux au cours des prochains jours.

En Flandre, plus de 2.500 personnes - médecins, infirmiers,... - ont déjà répondu à l'appel des autorités en vue de constituer une réserve de personnel médical pour lutter contre le coronavirus, a indiqué lundi le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V).

Les textes qui seront soumis au Conseil des ministres visent à garantir une pension inchangée pour deux catégories de personnes, communique le cabinet Bacquelaine lundi. Les premiers concernés sont "les bénéficiaires d'une pension de retraite ou d'une pension de survie (ayant moins de 65 ans ou moins de 45 ans de carrière), qui sont appelés à participer à la lutte contre le coronavirus (infirmières, médecins, professionnels de la santé, ...)". Les revenus perçus dans le cadre d'une reprise d'activité liée à la lutte contre la pandémie ne devraient pas avoir pour effet de diminuer le montant de leur pension. Par ailleurs, une autre proposition devrait protéger la pension "des retraités qui exercent habituellement une activité professionnelle autorisée et qui sont mis en chômage temporaire pour force majeure", ajoute le ministre. Les allocations de chômage temporaire devraient pouvoir être cumulées avec leur pension.