...

L'AMM appelle le gouvernement syrien (ainsi que le gouvernement de Bahrein) à remplir leurs obligations pour protéger les citoyens d'interférences, intimidations et attaques pendant les conflits armés. Ceci inclut évidemment les soignants et les médecins.Réunie à Prague, l'AMM s'est dit très inquiète de témoignages attestant que lesdites armées blessent ou tuent des médecins en train de soigner des blessés. Dans le cas contraire, les gouvernements de Syrie et de Bahrein seront considérés comme responsables.Les médecins et le personnel soignant ainsi que les bâtiments sanitaires comme les hôpitaux doivent être protégés et considérés comme neutres dans un conflit armé, ainsi que le prescrit les Conventions de Genève. L'AMM soutient également l'initiative du comité international de la Croix-Rouge " Health Care in danger "