Le Dr Rafael Ramos, président de cette association, a évoqué les quatre phases successives de reprise pour le football espagnol. La plus délicate sera la dernière la reprise de la compétition. "Quand faudra-t-il prendre cette décision car dans les (trois) autres phases si vous avez un cas positif vous savez ce que vous devez faire", a-t-il confié au quotidien El Pais. "Si les résultats et l'évolution sont positifs au cours des trois premières phases, nous serons en mesure de reprendre la compétition. Maintenant, s'ils commencent à être positifs et que nous ne sommes pas capables de contrôler la transmission (du virus), nous ne pourrons pas passer à la quatrième phase, sur laquelle nous avons encore des doutes, comme par exemple le fait que les équipes vivent ensemble dans un hôtel avant ou pendant la compétition, la façon dont les repas seront pris, les déplacements... Tout cela sera déterminé lors du déconfinement."

Le début des entraînements pose aussi question au médecin. "Nous ne savons pas combien de temps il faudra aux joueurs pour récupérer physiquement (du confinement où ils n'ont pu s'entraîner) sans augmenter les risques de blessures. Nous devons prolonger le délai d'entraînement suffisamment longtemps pour que les risques soient réduits au minimum. En outre, ils vont se lancer dans la compétition sous une forte pression car les intérêts sont en jeu."

Ramos a aussi souligné une nécessité de protéger les joueurs durant les matchs.

"Tout le matériel, même la pelouse, devra être nettoyé avant les matchs, à la mi-temps et après. Il est possible d'être infecté par un ballon, mais lorsque vous êtes touché par un ballon stérilisé, sur une surface stérilisée, c'est beaucoup plus difficile."

Il ne sera plus autorisé de fêter les buts en groupe comme auparavant, ni de s'approcher de l'arbitre pour contester une décision.

"Les joueurs n'auront plus autant de contact qu'avant, ce sera un autre football", a encore précisé le Dr Ramos.

Le championnat d'Espagne de football est à l'arrêt depuis le 12 mars en raison de la pandémie de coronavirus. Aucune date de reprise n'a encore été fixée en Espagne et le confinement strict y est imposé au moins jusqu'au 9 mai.

Le Dr Rafael Ramos, président de cette association, a évoqué les quatre phases successives de reprise pour le football espagnol. La plus délicate sera la dernière la reprise de la compétition. "Quand faudra-t-il prendre cette décision car dans les (trois) autres phases si vous avez un cas positif vous savez ce que vous devez faire", a-t-il confié au quotidien El Pais. "Si les résultats et l'évolution sont positifs au cours des trois premières phases, nous serons en mesure de reprendre la compétition. Maintenant, s'ils commencent à être positifs et que nous ne sommes pas capables de contrôler la transmission (du virus), nous ne pourrons pas passer à la quatrième phase, sur laquelle nous avons encore des doutes, comme par exemple le fait que les équipes vivent ensemble dans un hôtel avant ou pendant la compétition, la façon dont les repas seront pris, les déplacements... Tout cela sera déterminé lors du déconfinement." Le début des entraînements pose aussi question au médecin. "Nous ne savons pas combien de temps il faudra aux joueurs pour récupérer physiquement (du confinement où ils n'ont pu s'entraîner) sans augmenter les risques de blessures. Nous devons prolonger le délai d'entraînement suffisamment longtemps pour que les risques soient réduits au minimum. En outre, ils vont se lancer dans la compétition sous une forte pression car les intérêts sont en jeu." Ramos a aussi souligné une nécessité de protéger les joueurs durant les matchs. "Tout le matériel, même la pelouse, devra être nettoyé avant les matchs, à la mi-temps et après. Il est possible d'être infecté par un ballon, mais lorsque vous êtes touché par un ballon stérilisé, sur une surface stérilisée, c'est beaucoup plus difficile." Il ne sera plus autorisé de fêter les buts en groupe comme auparavant, ni de s'approcher de l'arbitre pour contester une décision. "Les joueurs n'auront plus autant de contact qu'avant, ce sera un autre football", a encore précisé le Dr Ramos. Le championnat d'Espagne de football est à l'arrêt depuis le 12 mars en raison de la pandémie de coronavirus. Aucune date de reprise n'a encore été fixée en Espagne et le confinement strict y est imposé au moins jusqu'au 9 mai.