...

Un arrêté royal du 5 décembre 2011, paru au Moniteur le 13 février 2012, oblige les laboratoires d'anatomie pathologique à détenir un agrément à partir du 1er mars 2013. Pour obtenir cet agrément, les laboratoires devront disposer d'un système qualité incluant des procédures pré-analytiques, des procédures analytiques et un système d'assurance qualité."Jusqu'à présent, les laboratoires d'anatomie pathologique n'étaient pas soumis au contrôle de la qualité de leurs analyses (sauf pour les laboratoires effectuant certains tests de biologie moléculaire). Ils devront désormais avoir un système de gestion de la qualité des analyses et ils devront participer au contrôle externe de la qualité", explique-t-on à l'ISP. Ce dernier sera chargé de l'agrément, de la surveillance et de l'amélioration de la qualité de ces laboratoires. Si certains d'entre eux n'obtiennent pas l'agrément, ils risquent de ne plus voir leurs prestations remboursées par l'Inami, précise-t-on à l'ISP.