...

Le Centre Hospitalier Régional de Huy ne peut satisfaire aux nouvelles normes pour obtenir l'agrément permettant d'effectuer la coronarographie 'interventionnelle', soit des gestes opératoires de dilatation des artères au cours d'un examen. Il a donc établi une convention avec le CHU de Liège. Dès le mois de mars, les cardiologues du CHR de Huy effectueront les coronarographies 'interventionnelles' sur le site du CHU de Liège. Les coronarographies 'diagnostiques' seront quant à elles toujours réalisées sur le site de Huy. Un patient pris en charge par le SMUR se verra réaliser un électrocardiogramme qui sera transmis électroniquement en temps réel au cardiologue de garde pour confirmation du diagnostic. S'il s'agit d'un infarctus aigu, le patient sera directement orienté vers le centre de cardiologie interventionnelle pour la réalisation de l'acte technique. Il sera ensuite rapidement transféré au CHR de Huy pour son traitement secondaire et sa revalidation. Le programme de soins "pathologie cardiaque" a connu durant une dizaine d'années une insécurité juridique, avec l'annulation de plusieurs arrêtés royaux par le Conseil d'Etat, à l'initiative de certains hôpitaux. "Durant cette période, au vu de l'expertise de nos cardiologues et de la qualité de notre équipement, nous avons continué à réaliser les coronarographies interventionnelles au CHR de Huy dans l'attente d'une clarification juridique", rappelle son directeur médical, le Dr Victor Fonzé. Chaque année, 120 personnes subissaient cette intervention au CHR de Huy. La page va être tournée. "Je regrette évidement que nous n'ayons pas les 300 coronarographies nécessaires pour conserver l'agrément. Cependant, je ne suis pas de ceux qui considèrent qu'il faut tout faire dans un hôpital régional, bien que je suis convaincu de la nécessité de l'existence des hôpitaux régionaux", explique le Dr Fonzé. "On a créé progressivement un tissu hospitalier pour offrir aux patients des soins optimaux dans le cadre d'un réseau hospitalier", conclut-il.Belga