Les chiffres de l'épidémie repartant dans le mauvais sens en Belgique tout comme les perspectives pour les deux semaines à venir, les experts préconisent d'élaborer un "scénario d'escalade" si la situation se détériore encore dans les prochains jours. Ils suggèrent une ossature: prolongation des vacances de Noël et fermeture des commerces.

Si on n'en est pas encore là, certains ajustements immédiats sont nécessaires: pas de réouverture des métiers de contact, uniformisation du couvre-feu à l'échelle du pays, port du masque obligatoire sur le lieu de travail et davantage de contrôles du respect des règles.

Le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon, suggère de recommencer à tester deux fois (une première en début de quarantaine et une seconde après sept jours), puisque la Belgique sous-utilise sa capacité en la matière. Il prône aussi un meilleur suivi, c'est-à-dire le contrôle et l'accompagnement, des personnes en quarantaine. Quitte à mettre des hôtels à disposition des personnes ne pouvant s'isoler à domicile. Un message également relayé par La Dernière Heure vendredi.

Les chiffres de l'épidémie repartant dans le mauvais sens en Belgique tout comme les perspectives pour les deux semaines à venir, les experts préconisent d'élaborer un "scénario d'escalade" si la situation se détériore encore dans les prochains jours. Ils suggèrent une ossature: prolongation des vacances de Noël et fermeture des commerces. Si on n'en est pas encore là, certains ajustements immédiats sont nécessaires: pas de réouverture des métiers de contact, uniformisation du couvre-feu à l'échelle du pays, port du masque obligatoire sur le lieu de travail et davantage de contrôles du respect des règles. Le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon, suggère de recommencer à tester deux fois (une première en début de quarantaine et une seconde après sept jours), puisque la Belgique sous-utilise sa capacité en la matière. Il prône aussi un meilleur suivi, c'est-à-dire le contrôle et l'accompagnement, des personnes en quarantaine. Quitte à mettre des hôtels à disposition des personnes ne pouvant s'isoler à domicile. Un message également relayé par La Dernière Heure vendredi.