...

Les ministres se sont surtout préoccupés de la lutte contre la fraude sociale et fiscale. On a bien avancé sur ces points, disait-on. Il s'agissait surtout d'affiner des mesures déjà en vigueur et de les renforcer, comme l'échange de données, l'acquisition de matériel (scanners) ou l'augmentation de certaines amendes pénales pour des fraudes très graves. Les ministres reprendront leurs discussions mardi à 11 heures avec l'examen du résultat des groupes de travail notamment sur les soins de santé et la sécurité sociale mais aussi sur la fiscalité.