"Bien qu'ils attribuent une moindre évaluation aux compétences des autorités lors de la pré-pandémie, les Belges sondés ont estimé suffisantes les mesures prises durant le confinement et le déconfinement", pointe Test Achats. L'organisation de défense des consommateurs estime que les personnes sondées sont susceptibles de faire également preuve de compréhension par rapport aux nouvelles règles sanitaires décidées lundi par le Conseil national de sécurité.

Ainsi, l'organisation de défense des consommateurs précise qu'en période de confinement strict (mars-avril), les compétences du gouvernement ont été estimées :

- Suffisantes pour 30% des sondés

- Bonnes pour 17% des sondés

- Très bonnes pour 8% des sondés

En période de confinement strict (mars-avril), les compétences des autorités de santé ont été estimées :

- Suffisantes pour 37% des sondés

- Bonnes pour 19% des sondés

- Très bonnes pour 10% des sondés

Le sondage montre encore une baisse de fréquentation des transports publics, des événements culturels, des restaurants, des centres commerciaux et des hôtels. Les Belges ont aussi modifié leurs plans pour les vacances, face à des craintes de se rendre dans les aéroports, gares, logements, ... En effet, alors que 52% des sondés comptaient partir à l'étranger, seuls 31% l'ont fait ou comptent le faire. Ils seront également 52% à rester au pays cet été.

Enfin, en termes de soins de santé, l'annulation ou le report de services ou traitements a eu un impact important sur l'état de santé de 16% des personnes interrogées. Depuis le début de la crise, près d'un cinquième (19%) des Belges ont dû annuler au moins un soin de santé et 53% ont été confrontés à un report de consultations.

"Bien qu'ils attribuent une moindre évaluation aux compétences des autorités lors de la pré-pandémie, les Belges sondés ont estimé suffisantes les mesures prises durant le confinement et le déconfinement", pointe Test Achats. L'organisation de défense des consommateurs estime que les personnes sondées sont susceptibles de faire également preuve de compréhension par rapport aux nouvelles règles sanitaires décidées lundi par le Conseil national de sécurité. Ainsi, l'organisation de défense des consommateurs précise qu'en période de confinement strict (mars-avril), les compétences du gouvernement ont été estimées :- Suffisantes pour 30% des sondés- Bonnes pour 17% des sondés- Très bonnes pour 8% des sondésEn période de confinement strict (mars-avril), les compétences des autorités de santé ont été estimées :- Suffisantes pour 37% des sondés- Bonnes pour 19% des sondés- Très bonnes pour 10% des sondés Le sondage montre encore une baisse de fréquentation des transports publics, des événements culturels, des restaurants, des centres commerciaux et des hôtels. Les Belges ont aussi modifié leurs plans pour les vacances, face à des craintes de se rendre dans les aéroports, gares, logements, ... En effet, alors que 52% des sondés comptaient partir à l'étranger, seuls 31% l'ont fait ou comptent le faire. Ils seront également 52% à rester au pays cet été. Enfin, en termes de soins de santé, l'annulation ou le report de services ou traitements a eu un impact important sur l'état de santé de 16% des personnes interrogées. Depuis le début de la crise, près d'un cinquième (19%) des Belges ont dû annuler au moins un soin de santé et 53% ont été confrontés à un report de consultations.