L'objectif de départ de ces CPS, a rappelé vendredi l'université à l'occasion de l'anniversaire de ces consultations, était de faire bénéficier le grand public des résultats des recherches en psychologique de l'UCLouvain, via des consultations de pointe en lien avec l'expertise des chercheurs universitaires. Les solutions proposées aux patients évoluent en fonction de l'état des recherches. Et d'un autre côté, pour l'université, les CPS permettent de récolter de nouvelles données empiriques, sur base volontaire des patients évidemment, lors d'études de terrain.

Les consultations permettent également d'améliorer la formation universitaire par le biais de stages et de nouvelles formations. Elles bénéficient également à des étudiants à profil spécifique - souffrant notamment de troubles de l'apprentissage ou de l'attention - qui peuvent participer à ces consultations, et ainsi augmenter leurs chances de réussir leurs études universitaires.